Voilà bientôt mon bébé aura 3 ans…et ce soir je suis un peu mélancolique.

Je me rappelle le nombre de fois où je me suis dite « vivement qu’elle grandisse », ça sera plus facile…, vivement qu’elle marche, vivement qu’elle  parle, vivement qu’elle aille à la garderie, vivement qu’elle s’habille seule, vivement qu’elle mange seule, vivement qu’elle soit autonome, vivement que….

Et puis un jour ça arrive, et bizzarement c’est pas plus facile, non, au contraire, j’ai plus le sentiment que le temps à trop vite passé, et que ces moments où je lui donnais son biberon ou qu’elle s’endormait sur moi, sont déjà un lointain souvenir.

Alors cette fois, je vais essayer de ne pas vouloir « vivement » qu’elle aille à l’école, qu’elle soit propre (quoi que celui-ci m’arrangerait bien quand même), qu’elle….

Non, cette fois, je vais essayer de profiter du moment présent, de ce qu’elle est maintenant et pas de ce qu’elle sera.

« L’instant présent est notre unique richesse »

 

 

 

 

Comments are closed.